► Phase d'évaluation

PREPARER UNE SEQUENCE DE FORMATION EN ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DE L’APPRENTISSAGE

 L’INCONTOURNABLE…
Préparer une séquence d'enseignementPréparer une séquence d'enseignement (2.04 Mo)

Phase d'évaluation

Introduction :

Etant probablement le thème le plus vaste, le plus délicat et pourtant l’un des plus importants à traiter, on posera en introduction quelques questions et reprendra un certain nombre de citations. Elles devraient permettre de vous guider dans l’approche de cette question délicate. Le premier sens d’évaluer : c’est attribuer une valeur à une chose (à un bien, un service, une personne, une institution). Évaluer une action c’est porter un jugement de valeur sur un changement, une évolution qu’une action a contribué à produire. ¸

  • Aucune décision de l’enseignant n’a, à terme, autant d’incidence sur le devenir de l’apprenant que celle d’attribuer une bonne ou une mauvaise note à un élève… Alain Rieunier
  • L’évaluation est au service d’une pédagogie de la réussite. Elle ne devrait pas viser à sélectionner les meilleurs…mais aider le plus grand nombre d’apprentis à atteindre les objectifs fixés.
  • Que signifie ce fameux 10 sur 20 qui semble satisfaire tout le monde, élèves, parents, administration et souvent professeurs ?
    • Signifie-t-il que l'élève ne sait faire que la moitié des tâches qui lui sont demandées, auquel cas on peut se demander qui accepterait qu'un mécanicien automobile ne sache remonter que la moitié d'un moteur de voiture ! 
    • Signifie-t-il autre chose et dans l'affirmative, signifie-t-il la même chose dans chacune des disciplines ?
    • Signifie-t-il la même chose pour tous les enseignants d'une même discipline ?
    • Signifie-t-il la même chose pour un même enseignant dans telle classe jugée "faible" et dans telle autre jugée "forte"
    • Lorsque vous enseignez, comment reconnaître un adjectif qualificatif dans une phrase, ou comment prendre des mesures au pied à coulisse, vous faites la leçon au mois d’octobre, puis vous proposez des exercices d’entraînement, et enfin vous donnez une interrogation écrite notée. Certains élèves ont 18/20, d’autres 10/20 et un certain nombre d’élèves ont moins de 04/20. Vous recopiez alors ces notes sur un carnet pour faire la moyenne et vous continuez ainsi. A la fin de l’année scolaire, tous vos élèves ou presque sont capables d’identifier un adjectif qualificatif ou de prendre une mesure au pied à coulisse (…) mais vous ne supprimez pas la mauvaise note d’octobre pour autant !… Cela signifie que vous notez, donc que vous sélectionnez, sur la base de la vitesse d’apprentissage et pas sur les compétences acquises.
    • Comment redonner un peu - ou, pourquoi pas, beaucoup - d'estime de soi chez des élèves en grandes difficultés ? Comment informer clairement et simplement les élèves, même les plus en difficultés, des savoirs et des savoir-faire qu'ils paraissent avoir acquis pour invalider définitivement les jugements du type “ Je suis nul en math ” (ou ailleurs… ) ?
    • Comment rendre plus efficace la correction d'un contrôle, d'un exercice ou d'un devoir ? Comment rendre à la correction son véritable statut - faire acquérir à l'élève les savoirs et savoir-faire qui lui manquent - et lui permettre de prouver ensuite qu'il maîtrise ces savoirs et savoirfaire ?
    • L'élève A ne sait pas calculer une longueur manquante dans un triangle rectangle grâce à la propriété de Pythagore et a obtenu 0 sur 8 à l'exercice qui lui était proposé en janvier. Après remédiation ou simplement travail personnel, ce même élève maîtrise parfaitement le sujet quelques semaines plus tard et le prouve en obtenant 8 sur 8 à l'exercice destiné à contrôler l'acquisition de cette compétence : le principe des moyennes fait que l'échec primitif est pris en compte au même titre que la réussite ultérieure alors que finalement, il maîtrise aussi bien cette compétence que celui qui a réussi dès la première fois. Bien pire encore serait la situation de cet élève si, dans la deuxième évaluation, l'exercice ne valait plus que 4 points : dans ce cas, sa réussite ne compterait alors que pour moitié par rapport à son échec primitif...
    • Comment peut-on éviter de pénaliser un élève qui met plus de temps qu'un autre à acquérir tel savoir ou savoir-faire ?
    • Comment diminuer voire éliminer l'impact d'un échec sur une réussite ultérieure ?
    • « Pour moi, évaluer c’est satisfaire une obligation de moyenne dans ma discipline sur un livret scolaire, en alignant suffisamment de notes chiffrées sur mon carnet dans un temps limité »
    • « J’ai pris l’habitude de tout noter ; pourtant je sens bien que j’ai du mal à bien cerner les difficultés de mes élèves »
    • On me dit d’évaluer mes élèves ; j’improvise car je n’ai jamais appris à le faire »
    • « J’ai du mal à stabiliser ma manière d’évaluer les copies des élèves »
    • « Pour moi, l’acquisition de compétences est l’essentiel ; la notation semestrielle ou trimestrielle me semble inadaptée »
    • « Dans mon établissement on classe les élèves à la décimale près…mais pour quoi faire ? »
    • Ce soir, vous tirez de votre cartable un paquet de copies d'un devoir sur table. C'est la quinzième fois du trimestre pour cette classe, l'avant dernière avant le conseil de classe. Votre carnet d’évaluation est presque rempli. L’objectif est atteint : la courbe de saint-Gauss(*) se dessine. Vous êtes un bon prof. Vous avez préparé une bassine de café car l'expérience vous a appris que le pensum représente trois heures de travail lancinant avec toujours une question sans réponse: "mais à quoi je vois que cet élève a réussi ?". L'élève de son côté n'a pas la réponse. F. Muller
      (*)On appelle courbe de Gauss la courbe en forme de cloche qui donne la densité de probabilité d'une variable aléatoire
    • Et pour terminer l’introduction dans un registre un peu plus humoristique ….ou ?!?

L’évaluation est au cœur de la formation. Il n’y a pas de formation efficace et cohérente sans un dispositif d’évaluation réfléchi… Alors que faut-il évaluer et comment ?

 

  •  

Encore un peu de terminologie pédagogique !

Les différentes fonctions de l’évaluation

  • Evaluation diagnostique : c’est le test initial qui permet de situer l’apprenant en début de séquence. Elle intervient lorsque l'on se pose la question de savoir si l’apprenant possède les capacités nécessaires pour entreprendre une formation ou pour suivre un apprentissage.
     
  • Evaluation formative: elle permet de vérifier l’efficacité de l’apprentissage. Ici on ne met pas de notes, car la fonction essentielle de cette évaluation est informative. On fait simplement le point pour éventuellement corriger les trajectoires. Dans cette évaluation l’apprenant a le droit de commettre des erreurs.
    Ces erreurs sont exploitées par le formateur pour ré-expliquer. Elle devrait permettre :
          - A l’apprenant de se positionner par rapport aux apprentissages. (sait ou ne sait pas)
          - Au formateur de proposer des activités d’aide ou de remédiation aux apprentis en difficultés ou des activités supplémentaires (peut-être plus difficiles) pour les apprentis plus     
            performants. (pédagogie différenciée)
     
  • Evaluation normative : permet de situer un apprenti par rapport aux autres.
     
  • Evaluation sommative : elle permet de faire un bilan des acquis. Elle doit être préparée par des évaluations formatives réussies et a pour fonction de certifier la compétence, de mettre une note dans le but de sélectionner et de justifier la sélection. L’apprenant n’a plus droit à l’erreur.
     
  • Evaluation certificative: elle aboutit à la délivrance du diplôme. Elle intervient en cours de formation (cas du CCF) ou en fin de formation (examen).
     
  • Evaluation critériée : Elle est dite critériée ou critérielle quand on ne compare pas l'apprenant aux autres mais qu'on détermine, par la référence à des critères si, ayant atteint tels objectifs, il est en mesure de passer aux apprentissages ultérieurs.

Que faut-il principalement évaluer ?

  • Le produit de l’apprentissage : c’est certainement le point essentiel (des compétences, des savoirs, des savoirfaire, des attitudes…) Pour savoir si les apprentissages se sont effectivement produits.
  • Le processus d’apprentissage : c’est la principale préoccupation des pédagogues qui pratiquent la pédagogie différenciée, car lorsqu’on est en mesure d’identifier les problèmes rencontrés par un apprenant, on peut mettre en œuvre d’autres stratégies de remédiation

      Et surtout ne pas oublier d’évaluer sa propre prestation :

  • Les stratégies pédagogiques mises en œuvre par l’enseignant.
    La vérification de la pertinence et la qualité de l’enseignement

Evaluer objectivement

L’évaluation de l’apprenant ne doit pas être subjective.

Le formateur doit être en mesure de justifier une note attribuée et une appréciation.

Il est primordial de préciser les critères d’évaluation définissant une certaine forme de contrat de travail.

Les référentiels proposent des indicateurs de réussite de l’objectif ou des critères d’évaluation pour les plus récents.

 

Exemple extrait du référentiel CAP menuisier fabricant de menuiserie , mobilier et agencement

Capture evalauer

Dans l’extrait précédent il s’agit de critères de fin de formation étant donné qu’ils sont extraits du référentiel. Il est important d’affiner ces critères en fonction du niveau des apprenants et surtout en fonction de la période de formation.

Les critères sont à définir avec une extrême rigueur en évitant toute ambiguïté dans la formulation.

Les critères sont formulés en même temps que l’objectif de la formation (selon la taxonomie de Bloom).

Car l’évaluation permet de vérifier la maîtrise des performances annoncées dans l’objectif.

Pour clarifier l’évaluation il est conseillé d’établir une fiche contrat comportant : (Exemples en italiques)

  • Le thème d’étude : La cinématique de la coupe
  • L’objectif : De choisir et d’ajuster la fréquence de rotation d’un outil par calcul et lecture d’un abaque.
  • La (les) performance(s) attendue(s) (on demande) : -
    • Citer pour chaque symbole les noms et unités
    • Appliquer la formule de calcul donnée
    • Choisir et justifier le choix de S en fonction de la nature de l’outil
    • Identifier S par lecture d’abaque en fonction des caractéristiques données.
  • Les conditions ressources (on donne) : On donne une fiche questionnaire, la formule de S, un abaque, une durée de 20 minutes.
  • Les critères d’évaluation (on exige) : Pas d’erreur de symboles, ni d’unités, une erreur de calcul au plus, la justification du choix est correcte, la durée est respectée.

    Le résultat de ce type d’évaluation est clair. L’apprenant sait ou ne sait pas faire : PERFORMANCE ATTEINTE  OUI  ou  NON
    Reste à définir le choix du mode de questionnement qu’il est souhaitable de varier suivant le rythme et les activités des apprenants et proposer un barème de notation à partir des critères d’évaluation.

 

Les modes de questionnement :

Quelques exemples de modes de questionnement variés à mettre en œuvre dans le cadre d’une séquence. Pour une évaluation dans le cadre de l’enseignement professionnel pratique les modes seront évidemment différents.

LES QUESTIONNAIRES A REPONSES FERMEES

A chaque proposition correspond une réponse : OUI / NON    VRAI / FAUX

Exemple :
L’évaluation formative est l’évaluation qui permet de vérifier les acquis des apprenants en cours de séquence: VRAI ou FAUX

Pour éviter les réponses hasardeuses on peut demander à l’apprenant de préciser le degré de certitude qu’il attribue à sa réponse :

1. je suis certain de ma réponse

2. je pense que ma réponse est juste

Les points attribués pourront selon la certitude être augmentés ou diminués.

Questionnaire à choix multiples (QCM) : Il s’agit de trouver la bonne réponse parmi les différentes propositions données.

La capitale de l’Australie est : Melbourne  ou  Sydney ou  Adélaïde ou Canberra

Questionnaire à trous : Il s’agit de placer des mots dans un texte, un tableau, un croquis…

Items à apparier Relier par une flèche.
Exemple :

  • Evaluation diagnostique,
    Evaluation certificative,
    Evaluation formative
  • Avant la séquence,
     Pendant la séquence ,
    Après la séquence

L’Item réponse courte : Henri IV a été assassiné en 1610 par………………….

LES QUESTIONNAIRES A REPONSES OUVERTES

L’Item réponse longue : C’est l’item de rédaction classique

L’ORAL : L’évaluation orale favorise l’apprentissage de la communication mais elle n’est pas toujours évidente pour l’apprenant !

Pour agrémenter vos évaluations :Un logiciel gratuit pour construire des évaluations « questions réponses » de Mathieu DUBAELE :

 → http://www.atlence.com/index.php?page=qr_index

La conception des outils d’évaluation est l’activité technique la plus délicate et en même temps la plus importante de toutes celles que doit mettre en œuvre un enseignant qui souhaite augmenter l’efficacité de son enseignement.

QUELQUES LIENS UT ILES

http://www.education.gouv.fr Le site du ministère de l’éducation nationale. Informations générales.

http://www.ac-nancy-metz.fr/cnraa Centre National de Ressources pour l’Alternance en Apprentissage. (Véritable mine d’or pour les enseignants de CFA).

http://www.education.gouv.fr/bo Le Bulletin officiel de l’éducation nationale. http://www.acstrasbourg.fr/sections/enseignements/pr ofessionnel/formation_profession/view Site académique. Informations pratiques. Rubrique apprentissage

http://francois.muller.free.fr/diversifier/ EVALUER.htm Un site d'auto-formation pédagogique en ligne, développé à partir des travaux d'André de Peretti

http://www.cafepedagogique.net/index2. php Le café pédagogique : toute l’actualité pédagogique sur Internet

http://www.centreinffo.fr/bib/motscles/PEDAGOGIEAL TERNANCE.phtml Une base bibliographique sur la pédagogie de l’alternance

http://www.cndp.fr Le site du centre national de documentation pédagogique. Référentiels et sujets d’examen à télécharger. Vous trouverez sur ce site le moteur de recherche spécifique à l’éducation : SPINOO.

http://www.onisep.fr Le site de l’office national d’information sur les enseignements et les formations. Nombreuses fiches métiers.

http://www.educasource.education.fr Le site des ressources électroniques pour l’enseignement.

http://www.eduscol.education.fr Le site de l’enseignement primaire et secondaire Actualités sur l’enseignement.

http://educlic.education.fr Le portail des professionnels de l’éducation.

http://cisad.adc.education.fr/hcee/ Le Haut conseil de l'évaluation de l'école Instance indépendante, il a pour mission de faire l'état de l'évaluation du système éducatif et de faire des recommandations. Ses avis, ainsi que les rapports établis à sa demande sont rendus publics

http://www.education.gouv.fr/enspro/c erpet/accueil_sti.htm Le CERPET constitue un outil d'ingénierie pédagogique et une interface Education nationale/ Entreprise fonctionnant selon une logique de décentralisation (STI et STT)